Devenez un leader irrésistible créez la confiance à tous les étages et par tous les temps est un livre de management inspirant. La confiance, what else ?

Management par la confiance : Devenez un leader irrésistible, un livre de référence

Le management par la confiance, what else ?

Devenez un leader irrésistible créez la confiance à tous les étages et par tous les temps est un livre de management inspirant. La confiance, what else ?

Tel est l’avis de l’agence de presse belge EIPA qui met à l’honneur Devenez un leader irrésistible, Créez la confiance à tous les étages et par tous les temps sur son site  (CONFRONTATIONS)

Décidément, le livre continue son formidable parcours et, pour les managers et leaders qui ne le connaîtraient pas encore, en voici un extrait.

Management par la confiance : Devenez un leader irrésistible, créez la confiance à tous les étages et par tous les temps :

Extrait de l’histoire 1

Cette histoire pourrait être celle de vos équipes ou de vous-même, c’est ainsi qu’est construit « Devenez un leader irrésistible… » : 6 histoires suivies d’un raisonnement menant vers 60 solutions concrètes, immédiatement applicables, qui améliorent le bien-être et l’efficacité de chacun dans l’entreprise… par tous les temps.

Cette première histoire a lieu par beau temps :   Tout va bien pour votre entreprise, profitez-en, c’est maintenant que vous pouvez agir sur le fond et semer dans vos pratiques managériales les bonnes graines d’un management par la confiance porteur et enthousiasmant.

L’objectif ?  Amener votre équipe à réaliser du grand, du « magnifique » et lui montrer  comment alléger son… sac de problèmes

Et maintenant, bonne lecture.

Chapitre 1 : Pot de départ de Jacques, un fameux DRH…

– Merci pour ce pot de départ, merci pour toutes ces années à vos côtés, bon vent à chacun, je… je ne vous oublierai jamais.
Derrière le micro, les yeux embués, Jacques vient, pour la dernière fois, de parler à ses équipes. Limite d’âge oblige, il quitte la société, distribuant sourires, clins d’oeil et petits mots à toutes ces têtes qu’il connaît si bien : n’a-t-il pas été leur DRH pendant quatorze ans ?

Au troisième rang, Virginie, émue elle aussi, glisse à Romain, un tout jeune collaborateur :

– Jacques restera un Grand. Il nous écoutait et on l’écoutait. On n’a pas seulement travaillé avec lui, on a aussi progressé personnellement. Comme si nos objectifs individuels se confondaient avec ceux de la boîte.

– Que retiendras-tu de lui ?

– Bonne question, il y a tellement de trucs, peut-être le jour où…

Mais Virginie s’interrompt, quelqu’un lui tape sur l’épaule. C’est Jacques qui, dans un dernier tour de piste, prend congé de chacun.

– Voilà c’est finiiii, Virginie, comme dit la chanson.

– Oui Jacques, belle chanson et fin d’une belle histoire, merci pour tes mots si justes.

– J’aurais aussi pu jurer comme un charretier et rouspéter contre l’âge qui vient sans qu’on l’invite mais pour un pot de départ, c’était mieux de faire soft.

– Et tu en as profité pour nous glisser un dernier message : à quoi bon lutter contre ce sur quoi on ne peut rien ? Tiens, je te présente Romain qui vient d’arriver chez nous. Il me demandait ce que je retiendrais de toi.

– Ah bon… et ?

– Ce qui m’a d’abord marquée c’est le jour de notre rencontre.

J’avais passé les étapes précédentes du recrutement, j’étais super contente mais je manquais de confiance en moi. Être reçue par le DRH me remuait. Comment ça va se passer, serai-je à la hauteur, etc., tu vois les questions qu’on se pose dans ces cas-là, bref, j’étais dans mes petits souliers.

– Comme beaucoup, tu redoutais l’inconnu.

– C’est vrai. D’ailleurs, je n’avais pas dormi de la nuit, révisant comme pour le bac, compulsant les données sur la société, produits, chiffres, effectifs, etc., j’avais préparé un super discours sur mes postes précédents, je pensais avoir tout blindé et puis…

Management par la confiance : Devenez un leader irresistible, créez la confiance à tous les étages et par tous les temps est un livre de référence– Et puis ?

– Et puis, rien ! Rien de tout ça, tu m’as juste posé une question : « Qu’avez-vous fait de magnifique ? » Et là, je suis restée bouche bée, muette comme une carpe, puis j’ai bredouillé un truc, genre : « Ce que j’ai fait de magnifique… euh… une randonnée à Chamonix, c’était magnifique. »

– Ah oui, je m’en rappelle de Chamonix !

– Et moi donc ! Car sans me montrer que je n’avais rien compris au film, tu m’as relancée : « Belle expérience Virginie. Et, plus généralement, y a-t-il quelque chose qui vous fait vibrer au point de vous dépasser ? Quelque chose qui vous fait aller plus loin que ce dont vous pourriez vous contenter, bref, quelque chose de magnifique » ?

– Alors nous avons parlé de mon engagement humanitaire, de toute l’énergie déployée depuis des années, de mon immense plaisir à voir l’eau enfin arriver dans ce village d’Afrique brûlé par le soleil. C’était bien, je me sentais à l’aise et, en même temps, ça semblait tomber comme un cheveu sur la soupe, je me disais : mais pourquoi me parle-t-il de ça ?

– Et tu as compris ?

– Oui, avec le temps. C’était pour m’écouter sans faire semblant. Voir ce qui m’animait. Non par curiosité mais pour révéler des talents. C’est ton truc, ça : révéler les talents de tes collaborateurs et leur permettre de les exprimer dans leur job.

– C’est mieux pour un DRH, non ?

– Tous ne le font pas ! En me parlant d’autre chose que du poste en jeu, en révélant mes motivations profondes, tu m’as fait toucher du doigt ce que j’avais déjà fait et obtenu. En un éclair, mon « magnifique » – comme tu dis – m’a sauté au visage, ça a été un déclic, tu as fait décoller ma confiance comme un avion de chasse.

– Et qu’as-tu pensé à ce moment-là ?

– Je me suis dit deux choses : waouuhh, tu n’es pas si tarte ma fille et… j’aimerais drôlement travailler ici !

– Sucré, salé, Monsieur ?

Un serveur présente d’appétissantes pâtisseries.

– Nom de Dieu, vous me tentez ! réplique Jacques qui prend une tartelette aux fraises et la croque à pleines dents.

Profitant de cette ouverture, Romain, intimidé, l’interpelle :

– Jacques, en quoi discuter de l’action humanitaire de Virginie vous permet… euh… te permettait-il d’évaluer sa candidature au poste ?

– C’est une valse à trois temps. Un, notre échange a fait découvrir à la candidate son « magnifique », des talents dont elle ne pensait pas disposer et sa capacité à les mobiliser, ce n’est pas rien.

– Courir des années après un résultat, se décourager dix fois mais s’accrocher comme un pitbull à son objectif jusqu’à l’atteindre finalement, c’est ça Jacques ?

– Entre autres, oui. Spontanément, Virginie ne se serait jamais décrite comme une battante et pourtant, c’en est une. Avec tout ce que cela suppose de motivation et de potentiel. Elle l’a d’ailleurs confirmé 100 fois sur le terrain.

– Donc en posant cette question, tu cherchais à identifier ses valeurs ?

– Ses ressources, disons. Car le deuxième temps de la valse c’est de transmettre le « magnifique » de la société et le troisième est de faire se rencontrer les deux, celui du candidat et celui de l’entreprise. Si on y arrive, alors on est bien !

– Et on aime ça.

– Bien sûr, cette synergie est un des piliers du management par la confiance, donc du plaisir de travailler Ensemble. Avec un grand E.

– OK pour le magnifique du candidat, mais comment définis-tu celui de l’entreprise ?

– Le plus possible, créer les conditions de la satisfaction au travail. Et je dirais même, du « bonheur au travail ».

– C’est pas un peu démago ça ?

– Loin de là ! L’idée est d’établir une entente mutuellement fructueuse entre des gens différents qui passent ensemble huit heures par jour, parfois plus, pour produire quelque chose. Or s’ils n’ont ni valeurs communes, ni confiance en eux et en les autres, cela crée des montagnes de problèmes et aucun résultat pour personne. Et puis Romain, si tu sais pouvoir utiliser et développer tes talents dans ton job puisque ta boîte t’y encourage, forcément, tu es mieux dans tes baskets. Tout le monde y gagne, c’est du « win-win » comme dit la concurrence et du « gagnant-gagnant » comme on dit chez nous. Voilà le « magnifique » de notre société.

– Joli. Et y a-t-il d’autres conditions pour être heureux de travailler ensemble ?

– Plusieurs, oui, mais si tu me branches sur mes marottes, on n’est pas couchés !

– Allez Jacques, juste une, je suis le bizuth, donne m’en juste une…

Pendant la conversation, le cercle s’est agrandi, beaucoup voulant échanger une dernière fois avec leur DRH. Ophélie, du Marketing, lance :

– Le sac, Jacques, parle-lui du sac. Ça aide vraiment et aucun de nous n’en avait jamais entendu parler avant que tu nous briefes. Soudain, la salle est plongée dans le noir ! Une créature va-t-elle bondir d’un immense gâteau d’adieu ? Au milieu de ses futurs ex-collaborateurs, de bonne humeur, Jacques rappelle que tout problème a sa solution et que…

La lumière revient.

Un aaahh général salue son retour tandis qu’un technicien, aussi gêné qu’une midinette au Bal des débutantes se confond en excuses : il a fait une fausse manip en voulant brancher le micro.

Tanguy saisit la balle au bond…

L’histoire est lancée

Et justement le management par la confiance se construit chaque jour, partout, en intégrant les divers acteurs de votre organisation, voyez ce que  Jacques a dans son sac… et Découvrez la suite ici

Management par la confiance : Devenez un leader irresistible, créez la confiance à tous les étages et par tous les temps est un livre de référence

 

Vous souhaitez développer votre leadership et connaître les clés du management par la confiance ?

Devenez un leader irrésistible est pour vous !

Commandez votre exemplaire chez l’éditeur, à la FNAC, chez Amazon

Ou chez votre libraire préféré !

Conférences et Formations sur mesure

Management positif, Optimisme de terrain, Changement, Leadership et Motivation