Jean-Luc Hudry, conférencier professionnel, des conférences qui marquent les esprits et enrichissent les pratiques managériales

Etre un leader, c’est savoir prendre rendez-vous avec soi-même (suite)

Jean-Luc Hudry, conférencier professionnel, des conférences qui marquent les esprits et enrichissent les pratiques managériales Etre un leader, c’est aussi…

Etre un leader c’est aussi savoir se poser et se regarder dans le blanc des yeux de temps en temps…

Suite de l’article Être un leader c’est aussi prendre rendez-vous avec soi-même 1.

– Tu as fait de jolies études, des montagnes de théories ont mobilisé ton intelligence et meublé ta vie estudiantine, bravo, tu sais te concentrer et absorber de l’information. Cela dit, ne compte pas trop sur elles, la vérité du terrain se trouve rarement dans les livres de management. Et celui qui s’est fait tout seul mérite aussi d’être entendu.

– Même en t’investissant « full time » (c’est d’un chic deux mots d’anglais) tu ne peux pas tout faire tout seul. Ni avoir toujours raison. Et même si, au bout du bout, c’est toi qui décides, avant de trancher,  prends soin non d’écouter mais d’entendre tes collaborateurs.

– Fais confiance par principe, délègue aussi, mais assure-toi que ce qui devait être fait est fait… et bien fait (ouf).

– Si tu ne dis pas à ton équipe où tu veux aller, comment tu veux y aller et ce qu’elle va y gagner, alors c’est toi qui iras. Dans le mur. Et en klaxonnant.

– Si quand tu n’obtiens pas de réponse, tu clos la discussion d’un cinglant « c’est comme ça » alors ton leadership a une bonne marge de progression.

– Libère ton emploi du temps de quelques instants pour rêver, ne rien faire, ou faire une petite sieste, ton entreprise ira loin car tu auras su lever la tête du guidon. Ne rien faire, même 10 minutes, c’est un sacré boulot… qui rendra meilleures tes prochaines décisions.

– Si lorsque tu déboules dans une pièce tout le monde rectifie la position et s’affaire comme s’il était débordé, c’est que tu n’as pas passé le bon message et que la confiance est aux abonnés absents.  Ne serait-il pas judicieux de commencer à la construire ? Si. Et le plus vite sera le mieux.

– Ma grand-mère avait du bon sens (quelle grand–mère n’en a pas ?) Elle disait qu’un balai neuf balaie toujours bien. Et comme tu l’as vérifié 100 fois in situ (après l’anglais, une locution latine, pfff… on tutoie le bonheur) rappelle-toi que si une franche poignée de main scelle une collaboration, rien ne vaut, pour tout le monde, un contrat clair et bien ficelé.

– Tu as fait du marketing, intéresse-toi au droit. Tu es un financier au top, plonge dans les ressources humaines. Ton truc, c’est le net, le web, bref, la toile, intéresse toi au service client. Et ainsi de suite, car même dans un monde de spécialistes, sortir de sa zone de confort est judicieux. Et si tu es patron de PME, pas de problème, tu toucheras à tout ça !

– Fuis les gens qui te disent constamment que ce n’est pas possible, qu’on n’a jamais vu ça, que ça ne s’est jamais fait, qu’on ne peut pas. En effet, tu ne peux pas… les garder.

– Enfin, comme celui qui d’en bas regarde toujours celui placé plus haut que lui, et que tu as la responsabilité du bien-être et de l’efficacité de tes collaborateurs,  ne commets pas l’erreur de vouloir régler tous leurs problèmes. Donne-leur plutôt la méthode pour qu’ils apprennent à les résoudre eux-mêmes.

Pardon ? Tu dis ?

Et toi, vers qui pourras-tu te tourner, qui t’écoutera, t’encouragera, résoudra tes problèmes ? Qui va te donner un moral au top quand tu l’as dans les chaussettes ?

Mais personne voyons… tu es le boss ! C’est aussi cela être un leader.

Et, malgré toutes les vicissitudes de ta fonction… tu adores ça !

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Si cet article vous parle, il peut aussi parler à d’autres leaders, intéressez-les, partagez-le.

Conférences & Formations sur mesure

Devenez un leader irrésistible créez la confiance à tous les étages et par tous les temps est un livre de management inspirant. La confiance, what else ?

Devenez un leader irrésistible, Créez la confiance à tous les étages et par tous les temps

à peine chez les libraires, déjà plébiscité par la presse !