ON EN PARLE

Suivez toutes nos actualités

27 Fév

Comment recréer le collectif par l’optimisme opérationnel – Jean-Luc Hudry

HRD radio .TV, la web radio 100% dédiée aux directeurs des ressources humaines coanimées par Alain Marty et Richard Fremder en partenariat avec le groupe Synergie.

Bonjour à toutes et à tous bienvenue à bord de HRD radio.TV vous êtes 12 000 DRH et dirigeants d’entreprise abonnées à nos podcasts on vous remercie d’être toujours plus nombreux à nous écouter chaque semaine et vous pouvez réagir sur les réseaux sociaux notre compte twitter @HRDradio_TV A mes côtés pour co animer cette émission Sophie Sanchez directrice générale du groupe Synergie bonjour Sophie et Richard Fremder rédacteur en chef adjoint de HRD radio.TV

Bonjour Richard, bonjour à tous vous êtes naturellement optimiste Richard ou pas ?

Oui, oui j’essaye. Matin midi et soir en toute saison ?

J’essaye, je ne sais pas si c’est un compliment en tout cas oui j’espère.

En tout cas, notre invité lui, il va pouvoir répondre à la question puisque nous recevons Jean-Lui Hudry qui est conférencier en optimisme opérationnel et auteur d’un quatrième livre “l’optimisme opérationnel: vaincre l’adversité” aux éditions Maxima. Bonjour Jean-Luc. Bonjour ! Alors vous êtes parisien vous avez une maîtrise de gestion, MBA aux états unis et au Japon vous reprenez l’entreprise familiale à 27 ans dans quel domaine ?

Dans le domaine de la restauration, nous sommes aveyronnais d’origine et donc les brasseries à Paris c’est un petit peu notre fief – ça ne rigole pas – et c’est là que j’ai pu faire mes premières armes d’entrepreneurs.

Et alors là c’est là que vous avez croisé aussi ceux qui savent, les donneurs de leçons qui vous disent, mais ça ne marchera jamais mission impossible.

J’étais en poste dans une grosse société américaine: Ariel, Pampers, ça vous dit quelque chose et puis je voyais que mes parents n’osaient pas trop me dire que leur affaire allait un petit peu moins bien qu’à l’habitude.

Elle était où l’affaire ?

Dans le 7e arrondissement de Paris.

C’était chez les riches, c’est bien ça.

Oui c’est ça

Et le liquide à l’époque dans les brasseries ça représentait combien ?

Je ne vois absolument pas de quoi vous parlez

Vous êtes vraiment aveyronnais quoi !

Voilà c’est ça! Et du coup en effet, donc j’ai quitté mon emploi pour reprendre cette société dont tout le monde sans aucune exception, tous les hommes de l’art, tous les sachants disait que c’était terminé. Mort. Enterré. Et les sachants se sont tus finalement puisqu’on a pu, avec les équipes, parce qu’on ne fait jamais rien tout seul; la redresser et puis la conduire 20 ans. Ce qui n’est pas si mal.

Vous y restez 20 ans et donc c’est non seulement ça a marché, mais ça a progressé ?

Tout à fait, tout à fait, on a développé et c’est là où j’ai appris à manager de A à Z alors un patron de PME évidemment il est au four et au moulin du matin jusqu’au soir. J’ai fait beaucoup d’erreurs et j’ai tellement appris de mes erreurs que finalement on a pu quand même faire quelque chose de bien.

Et enfin en 2020 vous publiez un nouveau livre chez Maxima “l’optimisme opérationnel vaincre l’adversité” j’en parlais tout à l’heure. Pour quoi et pour qui surtout ?

Pourquoi? Pour donner l’exemple parce que toutes mes conférences j’en avais des dizaines qui ont été annulées excusez-nous vous suivez l’actualité on va peut-être reporter votre conférence donc les conférences étant annulées, je me suis dit, mais comment inspirer les gens parce que je publie beaucoup sur LinkedIn aussi comment inspirer les gens avec des méthodes qui ont fonctionné dans notre société, dans notre entreprise. Pas de l’optimisme qui tombe du ciel, de l’optimisme pur et dur du vrai, de l’opérationnel. Eh ben je me suis dit puisque je ne peux plus donner de conférence pour le moment: je vais écrire un livre. Et ce livre faire carton précisément parce qu’il ya des clés qui nous ont permis à nous de remotiver les équipes, de recréer du collectif, de penser autrement les choses et finalement de réussir là où tout le monde disait que c’était impossible.

Sophie, vous êtes comment vous? Vous êtes optimiste, vous voyez le verre à moitié plein ou vide?

Non, je suis plutôt optimiste Vous êtes optimiste. Comment se concrétise en entreprise l’optimisme?

Des attitudes, des comportements, des attitudes personnelles, on a confiance en soi, on arrête de se lamenter comme en ce moment. Ce discours anxiogène est insupportable. Dans mes conférences je rencontre forcément beaucoup de DRH et beaucoup de collaborateurs et je vois il ya une scission entre ceux qui sont naturellement optimiste “mon dieu ça va passer” et puis ceux qui s’inquiètent vraiment, mais ils s’inquiètent vraiment parce qu’ils n’ont pas réfléchi au collectif, ils n’ont pas réfléchi à ce que c’est vraiment le management, ce que c’est que souder des équipes donc l’optimisme que j’appelle opérationnel c’est vraiment reprendre les choses à la base recréer du collectif, penser les choses autrement, avoir confiance en soi et en l’avenir et surtout arrêter ce discours catastrophiste: nous ne vivons pas une tragédie, nous vivons une épreuve collective et on sort d’une épreuve collective par une mobilisation collective. Mais c’est sans crier à tragédie en tout cas ce stade.

Mais ça s’apprend pas ce qu’on disait à l’instant que c’est si c’est aussi un trait de caractère est ce que ça s’apprend?

Je ne crois pas tellement au trait de caractère: je suis un pessimiste chronique si vous aviez connu, comment dirais-je j’ai fait un ulcère à l’estomac à l’âge de 20 ans tellement j’avais peur de ne pas y arriver.

Vous étiez timide?

Pas spécialement timide, j’étais juste anxieux et donc j’ai appris justement grâce à l’adversité, grâce aux erreurs commises à me forger un optimisme qui tient la route. Je ne suis pas optimiste par principe: ça veut rien dire d’être optimiste par principe. Je suis optimiste parce que j’ai su mettre en place dans ma tête les bons outils et les diffuser aux équipes et c’est comme ça qu’en entreprise, les conférences servent à ça, on donne des outils aux gens pour que finalement ils reprennent confiance en eux et relativisent les choses, ils repartent sur le bon pied. Voilà comment ça se concrétise dans l’entreprise.

Est-ce qu’il ya une question de dosage dans votre théorie? Parce qu’être trop optimiste on risque de pas être légitime et a ne pas l’être suffisamment on n’est peut-être pas suivi?

Alors, justement je ne suis pas dans la théorie, je suis dans le pratique et le premier fondement de l’optimisme opérationnel c’est d’être lucide: si en arrivant dans notre société j’étais simplement parti, d’ailleurs je vous raconte une anecdote un beau jour mon premier discours devant les équipes c’est “Ne vous inquiétez pas, je sais que ça va mal, mais on va s’en sortir, etc.” et puis là, il y a un gars, un pilier historique de l’entreprise qui se lève et qui me dit “Mais dites donc Jean-Luc, les banquiers nous suivent plus, les clients non plus, les clients désertent, rien de marche et vous êtes optimiste? Et ben nous on n’y croit pas.” Et il m’a démoli devant des dizaines de personnes: c’est là que j’ai compris la nécessité d’aller puiser dans les leviers de la nature humaine et de donner envie aux équipes de se lever chaque matin et c’est ça qui a fait la différence.

Alors, vous parlez beaucoup de la valeur de l’exemple c’est parce que vous avez croisé beaucoup de personnes qui ne font pas ce qu’ils disent?

C’est parce que je trouve que beaucoup donnent des conseils: je préfère donner des exemples. Parce que si vous voulez motiver une équipe, faite si fait ça c’est comme le gars qui vous dit soyez heureux! Mon dieu, c’est gentil c’est sympathique, mais “soyez heureux” ça n’aide pas si vous dites comment être heureux, ou en tout cas plus heureux, comme être bien dans ses baskets au travail, donnez des exemples qui fonctionnent, vous voyez vous pensiez pas qu’on pouvait décrocher ce marché et finalement on l’a décroché quand même et bien là ça aide à tenir la route.

Et comment on applique votre pratique dans ce contexte actuel?

Il ya un excellent livre sur le sujet, donc on peut, voilà…

Et combien il coûte ce bouquin chez Maxima d’ailleurs? Alors ça, ce n’est pas du tout un prix marketing: 19,80€ bon alors l’éditeur, si tu nous regardes, ça va lui faire plaisir. Bon, dites-nous Jean-Luc, le management idéal il est directif, participatif, ou délégatif?

Il y a un mot de neuf lettres qui commence par un c qui se termine par un e: ça s’appelle la confiance.

Oui, la confiance quoi. Et alors pour être optimiste à votre avis un jour le PSG va gagner la coupe d’Europe?

Alors, restons bons amis, d’accord, je dirais pas plus.

Et alors, même chose pour être très optimiste faut voter pour qui en 2022 aux présidentielles?

Pour moi, je vais me présenter, je vais me présenter, j’ai une grosse audience donc je pense que j’ai mes chances. C’est optimiste, réaliste.

Alors, pour terminer côté vins, pour être tranquille et zen vous aimez le bon vin vous avez une région favorite ou un coup de cœur à nous conseiller ?

Un petit Riesling, un petit Riesling c’est pas mal ou alors dans un autre genre, un Saumur, mais tendance Champigny.

Merci beaucoup, Jean-Luc, alors le livre “l’optimisme opérationnel: vaincre l’adversité” vous comptez en vendre combien des bouquins là pour être optimiste?

Des milliers!

Des milliers. Merci également à vous, Sophie et Richard, pour la fin de ce numéro de HRD radio.TV. Retrouvez toute l’actualité sur le compte twitter LinkedIn et Facebook. On se donne rendez-vous jeudi prochain, 14 heures précises pour une nouvelle émission.

L’invité de la semaine de HRD radio. TV une production BtoB radio.TV en partenariat avec le groupe Synergie

📢 CONFÉRENCE en OPTIMISME et MOTIVATION – AUTEUR publié

Ce parcours est décrit dans mon 1er livre, celui de la légitimité :

– Craquer ou pas ? L’incroyable histoire vraie… https://bit.ly/2T5IpXw

Il est suivi de deux autres, des livres optimistes et concrets.

– Thème : la CONFIANCE – Titre : Devenez un leader irrésistible, créez la confiance à tous les étages et par tous les temps. https://bit.ly/2lYUZwe

– Thème : l’OPTIMISME PRATIQUE “Ça va comme un Samedi, même le lundi” (Préface Philippe Croizon) Le premier livre d’optimisme opérationnel. (Ed. Leduc.S) Le tout mis ensemble explique pourquoi vos équipes disent savourer mes conférences. Merci à elles.

📢 CONFÉRENCE OPTIMISTE et POSITIVE, riches au fond et ludiques sur la forme Je les bâtis sur mesure, délivrant des tas d’anecdotes que s’approprient les auditoires. Tous les clients et participants le disent, ces interventions en entreprises sentent l’authentique. Concrètes, et applicables par chacun, elles boostent les équipes de tous niveaux. Et les propulsent longtemps. Merci à tous mes clients et à leurs collaborateurs pour leurs témoignages si enthousiastes, rien ne me fait plus plaisir. 🙂

———-

📢 Jean-Luc Hudry, le conférencier référence sur l’optimisme au travail

📢 Plus d’infos https://youtu.be/AHznneoeb24

📌 CONFÉRENCE SUR MESURE. PARLONS-EN : 06 67 25 68 67 ou par mail : contact@jeanluchudry.com

📌Conférencier professionnel Membre de l’AFACE 📌Conférencier de la Ligue des Optimistes de France

Ne ratez aucune vidéo, abonnez-vous ici : http://bit.ly/2duFiX8

Site : https://jeanluchudry.com

Linkedin : https://linkedin.com/in/jeanluchudry/

📌 Extraits de conférences et de prises de parole de Jean-Luc Hudry; conférencier https://bit.ly/2NMm26o

📕 Livre: “Craquer ou pas?”: https://bit.ly/2T5IpXw

📕 Livre: “L’optimisme opérationnel : vaincre l’adversité “: https://jeanluchudry.com/livres/livre-optimisme-operationnel-vaincre-adversite/