ON EN PARLE

Suivez toutes nos actualités

15 Mai

L’optimisme opérationnel : Interview de Jean-Luc Hudry, conférencier

Le cabinet Coaxial m’a demandé d’expliquer en quelques minutes d’où vient l’optimisme opérationnel que je promeus.  Pour le savoir, regardez cette vidéo.

Et si vous le préférez, vous pouvez en lire sa transcription. Prêt pour une immersion en optimisme opérationnel ? C’est parti !

Bonjour, Jean-Luc Hudry, je suis conférencier professionnel spécialiste de l’optimisme opérationnel.

Et ce mot fait tout son sens puisqu’il s’appuie sur une histoire pour le moins tonique : en 1985 tout allait bien pour moi et les choses ont beaucoup beaucoup changé.

J’ai donc dû reprendre une entreprise à l’âge de 27 ans. L”entreprise était en moins bon état que le Titanic et du jour au lendemain il a fallu trouver les ressources pour sauver l’entreprise, les emplois, le patrimoine.

Et donc cela m’a mené à une vie un peu compliquée pendant quelques années et quand nous sommes enfin sortis de l’ornière alors que tout le monde prédisait que ce serait impossible une deuxième affaire est arrivée, m’est tombée dessus, j’en ai hérité.

Je ne sais pas si c’était un cadeau puisqu’elle m’a tenu 25 années mais au fond de cela c’est peut-être quand même un cadeau parce que j’ai la chance de vous parler aujourd’hui et de parler à des entreprises, et écrire des livres aussi sur l’optimisme opérationnel. L’optimisme concret, celui que l’on se forge au contact des événements.

Voilà donc pour une présentation très rapide et si vous me demandez – et vous allez me le demander c’est sûr – comment est-ce qu’on caractérise l’optimisme, je dirais d’abord rendez-moi un grand service, laissez le verre à moitié vide ou à moitié plein de côté et voyez que sur la table un peu plus loin il y a une bouteille, qui elle, ne demande qu’à alimenter le verre qui est à moitié vide.

Ce verre à moitié vide, en fait c’est juste une symbolique bien entendu mais je crois que l’optimisme ne se décrète pas, il se construit marche après marche et c’est ce que je démontre dans les  conférences ou les formations sur le sujet parce que ce sont des solutions que j’ai appliquées moi-même sur le terrain et qui ont permis précisément de sauver ce que tout le monde disait être “insauvable”.

Et de sauver aussi ma vie parce qu’à un moment de mon histoire les deux affaires dont j’ai brièvement évoqué l’existence tout à l’heure ont failli, le pessimisme lié à ces deux affaires, a failli m’emporter définitivement.

J’ai donc construit cet optimisme. Je ne sais pas si le verre est à moitié vide ou s’il est à moitié plein mais j’ai construit cet optimisme en croyant à la vie, en croyant en moi, en croyant que toutes les limites pouvaient être dépassés si j’étais suffisamment motivé pour agir là où je pouvais agir et aussi en raisonnant solution.

C’est mon grand credo, mon grand dada en conférence je me promène avec une grande clé intitulée “solution” parce que c’est bien plus qu’un symbole, c’est un art de vivre, c’est une conduite de vie.

L’optimisme opérationnel : Plus qu’un symbole, un art de vivre

Il n’y a plus un instant où face à une situation de la vie je réceptionne un problème, il n’y a plus un instant où je ne pense pas immédiatement à lui accoupler en quelque sorte – c’est vraiment le mot – le mot “solution” comme Tintin et Milou, Roux et Combaluzier, Laurel et Hardy, il y en a d’autres comme ça. Donc raisonner solution, donner le meilleur dans toutes les circonstances de sa vie pour tout simplement vivre serein, tout cela fait que l’on se met dans les meilleures dispositions mentales pour affronter les événements y compris les plus durs. Et pour sortir par le haut de ces événements et donc du coup de devenir optimiste.

Pour moi l’optimisme ne tombe pas du ciel, il ne suffit pas de croire que les choses vont bien se terminer. C’est bien de croire ça, tant mieux ! Si votre enfant pense qu’il ne va pas avoir le bac – encore qu’il faut en faire la demande en France pour ne pas l’avoir mais bon – si votre enfant pense ne pas avoir le bac évidemment ça va être difficile pour lui, il vaut donc mieux croire qu’on va l’avoir mais c’est surtout croire qu’il faut dépasser ce stade.

Il faut aller plus loin que la pensée positive croire qu’on va y arriver c’est sûr mais mettre en place les outils qui eux, imbriqués les uns dans les autres, vont construire un optimisme capable de soulever les montagnes.

Voilà, en gros, toute mon histoire, je suis aujourd’hui conférencier je vous l’ai dit. J’étais 20 ans chef d’entreprise et donc auteur de plusieurs livres : un pour fonder ma légitimité, pourquoi est-ce que je parle de ce dont je parle ? Je raconte cette histoire dans un livre qui s’appelle “Craquer ou pas ? L’incroyable histoire vraie…” qui est ici en effet et que je vous montre. Parce que c’est toujours intéressant et même fondamental quand vous êtes chez vos clients ou quand je suis devant mes clients d’être légitime, d’incarner ce qu’on dit. Là il y a 300 pages de cette histoire et 52 enseignements de vie dans la vie privée et la vie professionnelle si bien que quand je porte la parole de l’optimisme eh bien peut-être on peut me faire un certain crédit.

Le premier livre d’optimisme opérationnel, préfacé par Philippe Croizon

Et avec mon ami Philippe Croizon qui a préfacé mon dernier livre je donne 25 clés, 25 solutions concrètes pour changer des habitudes implantées chez tout le monde, chez chacun. Ces habitudes sont des réflexes pessimistes, le livre s’appelle “Ça va comme un samedi… même le lundi !” et vous allez voir que si vous implantez ces 25 solutions nouvelles, ces 25 réflexes positifs et concrets dans votre vie, non seulement les gens vous diront merci mais vous vivrez mieux tout simplement.

Et je termine en disant que je ne crois pas du tout aux recettes miracles ni aux gourous, je suis loin de tout ça, je ne crois absolument pas à l’optimisme benêt, ravi de la crèche, il fera beau demain, tout ça ne m’appartient pas parce que j’ai vécu autre chose.

Le point important c’est de trouver matière grâce à des outils, à de la réflexion, à construire votre optimisme marche après marche et vous verrez qu’avec la pratique si vous arrivez à faire cela, vous ouvrirez au bout de cet escalier les champs du possible, les portes de l’avenir et tout simplement vous vivrez mieux au bureau ou à la maison.

Voilà… CQFD !

L’optimisme opérationnel vous parle ? Découvrez ici un autre article traitant de ce sujet

Pour ne rien manquer des prochaines vidéos, abonnez-vous à la chaîne YouTube

Une incroyable histoire d’homme et d’entrepreneur au service de vos équipes. Jean-Luc Hudry est plébiscité pour le contenu riche et la forme originale de ses conférences. Accessoires, anecdotes, et humour y sont des invités permanents. Son énergie communicative fait le reste. A 27 ans, tout va bien pour lui. 6 ans d’études de management et la voie royale dans une société américaine. Soudain, l’Adversité bouleverse sa vie : la PME familiale sombre et va vite disparaître. Il quitte alors son poste et devient du jour au lendemain, un entrepreneur confronté à l’enjeu écrasant de tenter de sauver des dizaines d’emplois et le patrimoine de ses parents. Passant par tous les postes, il développe un management inspirant fondé sur un optimisme opérationnel « orienté Solutions » et réussit l’impossible : sauver la société au point de la conduire près de 20 ans, manageant au total plus de 1000 personnes. Mais l’adversité s’acharne et bouleverse encore sa vie via une seconde histoire, inouïe et à l’enjeu vital. De celles qu’on ne souhaite pas à son pire ennemi. Pas le choix, il doit à nouveau affronter les événements les plus durs et rebondir ou… Pendant des années, il persévère, raisonne Solution et transforme les épreuves en opportunités, le stress en énergie, le pessimisme en une détermination qui soulève les montagnes. Et il obtient, là encore, de retentissants succès que personne – absolument personne – ne croyait possibles. Surnommé « le Solutionneur », il est aujourd’hui suivi par des milliers de personnes qui s’approprient ses clés du mieux-vivre dans leur vie personnelle et professionnelle. NOUVEAU : "Ca va comme un Samedi... même le Lundi" est le premier livre sur l'optimisme pratique au bureau et dans la vie personnelle. Conférencier labellisé et membre de l'AFACE. Il est aussi speaker de la Ligue des Optimistes de France et son délégue pour Paris. En résumé, Il aide vos équipes à mieux être et à mieux faire : Optimisme opérationnel, Changement, Motivation, Cohésion et Leadership.