ON EN PARLE

Suivez toutes nos actualités

19 Mar

Devenir optimiste : l’histoire du cadre parti à la concurrence

Devenir optimiste : l’histoire du cadre parti à la concurrence

Histoire vécue :

Cette année-là, j’arrive à la tête de notre société et comme tout nouvel arrivant, je compte sur un des cadres qui était un pilier de l’entreprise : il savait tout.

Je pense qu’on s’appréciait. Je le connaissais presque comme mon père. Mais il se trouve que pour des raisons qui lui appartiennent, un beau jour… toc toc toc… il vient m’annoncer une mauvaise nouvelle : il doit partir.

Et quand moi-même j’annonce la nouvelle aux équipes, tout s’écroule. Parce qu’en effet, il était, comme je vous l’ai dit, un pilier, sans lequel il serait difficile de rebondir.

Le stress a alors envahi les équipes. Il m’a envahi aussi : « Qu’allons-nous devenir ? Comment ça va se terminer ? Toutes ces questions que nous nous sommes posées en pensant que cet homme-là finalement était l’homme providentiel.

Alors, qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Eh bien nous avons donné sa chance à un collaborateur qui était dans l’entreprise. Très discret, il a été ravi d’être promu, il a gagné en confiance et a finalement réalisé un job absolument fantastique, encore mieux même que le précédent. Nous avons donc stressé pour rien, nous nous sommes inquiétés pour rien, puisque le nouveau collaborateur s’est avéré supérieur au précédent.

Inscrivez-le partout mais surtout là, dans votre tête : Ce n’est pas l’événement qui vous affecte mais juste ce que vous en pensez. Et si vous ne me croyez pas, demandez à Socrate, Montaigne et tant d’autres… ils n’ont pas dit que des bêtises ?

La solution : Ayez toujours en mémoire qu’il faut faire la différence entre l’événement lui-même et ce que vous pensez de l’événement. C’est le succès garanti, dans votre professionnelle bien sûr mais même au-delà, dans votre vie personnelle.

Et c’est cela aussi devenir optimiste !

Retour au site